sun
Retour

Say it with a gif / Dites-le avec un gif

Say it with a gif / Dites-le avec un gif

Qui n’a jamais répondu à une conversation ou un mail avec un gif animé ?

Vrai phénomène de la culture web, le gif – que l’on prononce “giffe” – est partout et se décline sous toutes les formes. Vidéo-gag, mème, photographie animée, prétexte à l’expérimentation 3D, témoignage d’une expression artistique, le gif animé ne connaît aujourd’hui aucune limite.

Décryptage d’un véritable phénomène numérique et culturel.

1. Plus de 30 ans d’histoire

Le gif a connu de nombreuses périodes de mutations avant d’obtenir sa reconnaissance actuelle.

Il naît le 15 juin 1987 des mains expertes de Steve Wilhite, développeur de CompuServe travaillant alors sur un nouveau format de fichier d’image numérique.

En 1990, il donne vie aux pages web et permet d’augmenter l’attractivité des publicités du web.

L’entrée dans le 21e siècle marque une période sombre dans son histoire, laissé de côté pour son côté trop pixellisé, kitsch et désuet, au profit du format Adobe Flash.

Au début des années 1990, il fait son coming back avec l’arrivée du smartphone et des plateformes de partage photos et vidéos (ex : Tumblr).

En 2012, à l’aube de ses 25 ans, il est élu “mot de l’année” par l’Oxford University Press Dictionary, tout juste un an avant le mot « selfie ».

En 2015, Mark Zuckerberg cède enfin à la pression de ses utilisateurs en autorisant l’entrée du gif sur Facebook, jusqu’alors boudé par le jeune milliardaire du fait de son caractère intrusif et polluant.

2. Le GIF façon mème

Entrons maintenant dans le vif du sujet.

Vous les voyez partout depuis les années 2000, les mêmes demeurent aujourd’hui un moyen de communication aussi pertinent que les mots. Running gags imagés tirés d’extraits de films comiques ou de vidéos populaires, on les retrouvent sur les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter, Tumblr.

Vous n’êtes sans doute pas passés à côté du fantastique Tumblr “Les joies du code”, sorti en 2012 et illustrant les private joke des développeurs informatiques, duquel ont suivi toute une série de Tumblr reprenant et déclinant ce même concept en masse, pour ne citer que les plus connus : Ciel mon Agence ! ou Je suis une vraie fille.

Au même titre que les emojis, l’utilisation des mêmes est devenu un moyen d’expression à part entière permettant d’émettre un avis ou partager un sentiment sur l’actualité de façon plus ludique et légère qu’une simple image ou un texte.

3. Le GIF photographique

Le gif connaîtra une toute nouvelle dimension artistique avec l’avènement du Cinemagraph, inventé par Jamie Beck et Kevin Burg, respectivement photographe dans le milieu de la mode et graphiste spécialiste de l’animation. Ce procédé consiste à réaliser des images photographiques animées par un léger mouvement répétitif sur une zone définie, donnant à leurs images une impression de profondeur visuelle très poétique et envoûtante.

On verra alors apparaître de nombreux artistes jouant avec cette nouvelle technique d’images montées en boucle, recherchant un certain réalisme photographique.

Julien Douvier

Le concept peut aussi être poussé de façon plus audacieuse et décalée, laissant place à l’imagination débordante de l’artiste. Ci-après quelques références incontournables :

Romain Laurent

Rrrrrrrroll

Bill Domonkos

Milos Rajkovic

4. Le GIF expérimental

Dans une toute autre forme, certains artistes emprunteront un chemin plus expérimental, composant leurs gifs de toute pièce dans des univers hypnotiques, mêlant des formes basiques en 3D avec des composantes mathématiques. Dénuée de toute forme humaine, ces gifs “pour le beau” deviennent un vrai terrain d’expérimentation, prétexte pour exprimer leur talent et leurs idées.

Voici un panel des travaux les plus représentatifs de ce mouvement.

Doze Studio

Matthieu DiVito

Alexey Romanowsky

Carl Burton

Paolo Čerić

5. Le GIF vectoriel

Depuis l’apparition de la plateforme sociale Dribble en 2009, une véritable explosion de talents émergents des 4 coins du globe a chamboulé le monde du gif.

Dribble est devenue une vraie mine d’or d’inspiration. De nombreux designers adeptes de l’animation y publient régulièrement leurs histoires muettes, nous faisant alors profiter de leur créativité sans limite sur un laps de temps restreint.

Les marques l’ont compris, ces boucles d’animation courtes représentent un potentiel fort en terme de storytelling où l’on peut aujourd’hui communiquer afin de booster son image de marque, quelque soit son secteur d’activité.

Quelques illustrateurs/animateurs à suivre de près :

Guillaume Kurkdjian

James Curran

Marcus Magnusson

Teodor Hristov

Tony Babel

Robin Davey

6. Le Gif-iti

Devant ces moyens d’expression exclusivement digitaux, en 2010, le graffeur londonien INSA a eu l’idée d’un nouveau concept : le gif-iti, où l’art de mixer le graffiti et le gif, donnant lieu à des créations numériques animées immortalisant le travail faramineux du street artiste. Une manière inédite de consommer l’art urbain.

7. Le gif illustratif

Les illustrateurs non adeptes du vectoriel et peu familiers du logiciel After Effect ne sont pas en reste puisque sur le même principe que l’animation image par image, ils peuvent aussi donner vie à leurs peintures numériques.

Saching Teng

Rebecca Mock

Henrique Lima

Anna Taberko

Laurène Boglio

Quelques artistes de la blogosphère BD exploiteront magistralement cette technique jusqu’à composer une bande dessinée aux moyens de plusieurs gifs animés mis bout à bout. On assiste alors à une expérience de lecture nouvelle démontrant que le 9ème art est en perpétuelle évolution.

Boulet

“Notre Toyota était fantastique”

Jen Lee

“Thunderpaw”

Discipline en constante mutation, terrain de jeu pour les créatifs d’aujourd’hui et de demain, le gif n’a pas fini de se réinventer et de nous surprendre.

Depuis 2014, il est même reconnu comme média de création à part entière puisqu’il jouit dorénavant d’un concours : le Prix de la Motion Photography, lancé par la Saatchi Gallery à Londres.

Sujet de partage et de convivialité numérique, il fait partie intégrante de la réflexion digitale pour son esthétique et ses moyens d’expressions inépuisables. En clair, vous n’avez pas fini d’en voir s’animer !

A l’agence, on ne communique plus que par gifs. Chacun son style : l’épileptique, le poétique, l’ultra concept ou encore l’humoristique.  Devenu un vrai sujet de veille en soi, on ne passe pas un jour sans se partager nos dernières découvertes ! Et comme les marques en redemandent, on boucle cet article en gif gif gif !

Pour ceux ou celles qui ne seraient pas totalement rassasié(e)s ?
Quelques perles rares à visionner…

Si vous êtes amateur du pixel art et non sujet à l’épilepsie, ne passez pas à côté de l’univers bariolé et déjanté de Paul Robertson !

Pour les fans de Games Of Thrones, le compte d’Eran Mendel est une excellente source de gifs complètement décalés illustrant les scènes les plus mémorables de la série. Attention, spoilers 🙂

Ils ne datent pas d’hier, mais cet article serait incomplet sans ces 2 références de clips musicaux  inspirés du cinemagraph : Joel Compass “Back To Me” et Casseurs Flowters – 06h16 – Des histoires à raconter.

Enfin, pour les cinéastes en herbe, le tumblr Orbo Cinemagraphs regorge de gifs magnifiques au format 16/9 tirés de films cultes. Un tumblr à suivre pour son esthétisme irréprochable et envoûtante.

(Ré) 
Incarnez-vous !

Changer de nom, de logo, d’identité ?